,

La MORT de la liberté ? L’ONU lance une « armée numérique » pour censurer la « désinformation » en ligne partout dans le monde

Posted by

Le 25 aout 2023 par Ethan Huff

https://www.naturalnews.com/2023-08-25-un-digital-army-censor-online-disinformation.html

L’organisme dirigeant non élu et contrôlé par les mondialistes, connu sous le nom d’Organisation des Nations Unies (ONU), « construit une armée numérique » pour contrôler et censurer la liberté d’expression en ligne – et il le fait en utilisant l’argent de vos impôts.

Afin de maintenir sa position de leader mondial dans la « lutte contre la désinformation en ligne », l’ONU prend sur elle d’essayer d’aligner la totalité de l’humanité sous la bannière d’une information contrôlée comme celle dispensée par les mondialistes.

Les individus ne seront plus autorisés à partager librement des informations en ligne lorsque cela va à l’encontre d’un diktat ou d’un récit de l’establishment. Tout ce qui défie la version officielle sur un sujet donné sera considéré comme une « désinformation mortelle » qui doit être retirée du Web.

Une annonce sur le site Internet de l’ONU explique que toutes les formes de « désinformation » sont « mortelles », posant un risque « existentiel » pour ce que l’organisme mondialiste considère comme les éléments fondamentaux de la société moderne.

Afin de se maintenir au sommet de la pyramide, les mondialistes doivent maintenir un contrôle total sur toutes les « institutions démocratiques » et les « droits humains fondamentaux » qu’elles sont censées garantir.

https://www.naturalnews.com/2020-01-01-internet-to-be-policed-by-communist-china-under-new-un-crackdown.html

Si l’ONU réussit dans ses efforts, alors la Chine communiste sera chargée de maintenir l’ordre et de contrôler l’Internet mondial.

L’ONU utilise un langage alarmiste et guerrier en référence à l’éradication de la liberté d’expression

Il n’est plus acceptable que les plateformes de médias sociaux et les moteurs de recherche se contentent de publier des avertissements ou des « vérifications des faits » en conjonction avec ce que les mondialistes considèrent comme des « fausses nouvelles ». L’ONU s’efforce de faire taire tout le monde, en utilisant des mots comme « guerre » et « champ de bataille » pour décrire cette entreprise.

Dans l’esprit de ceux qui dirigent l’ONU, la liberté d’expression et le Premier Amendement constituent une menace pour leur structure de contrôle. Ainsi, les mondialistes mènent désormais la guerre à tous ceux d’entre nous qui osent dire ou partager des informations qui menacent le réseau électrique mondialiste.

Il est intéressant de noter que le langage guerrier de l’ONU est le même que celui du faux président Joe Biden et de son régime obsédé par la censure. Bon nombre des « solutions » proposées par l’ONU à la « désinformation » sont exactement les mêmes que celles que Biden et Cie ont infligées aux Américains pendant la « pandémie » du coronavirus de Wuhan (COVID-19).

Dans le cadre de ses efforts de « maintien de la paix », l’ONU espère lutter rapidement et minutieusement contre la « désinformation à grande échelle » du type qui amènerait les gens à se demander si le COVID est réel ou non, par exemple, ou si les masques faciaux font quelque chose. au-delà d’étouffer les porteurs.

L’ONU souhaite adopter une approche plus « proactive » pour réprimer la liberté d’expression, recommandant que cette même approche soit également appliquée à l’Afrique déchirée par la guerre et frappée par la pauvreté, qui est également « attaquée » par la libre pensée.

Les mondialistes du monde entier croient qu’ils savent mieux que quiconque ce qui est « réel » et « vrai », et qu’ils ont été choisis pour guider le troupeau humain vers une pensée et un langage justes.

C’est là qu’entre en jeu l’initiative « Vérifié » de l’ONU, il s’agit d’un cours « gratuit » proposé par l’organisme mondialiste pour aider à « éduquer » les masses sur la manière de se protéger de la « désinformation ».

“Cet effort s’étend sur plusieurs sujets fondamentaux, notamment comment reconnaître la “désinformation””, rapporte Slay News . “L’ONU vous expliquera également pourquoi cela se propage. Une autre raison est d’être capable de discerner un contenu émotionnel, dramatique et provocateur.”

L’initiative Vérifié de l’ONU vise également à réprimer la « désinformation » sur le changement climatique, la position de l’organisme mondialiste étant que nous sommes actuellement dans une situation de crise « d’urgence climatique » qui nécessite des réductions drastiques de la qualité de vie pour être surmontée.

“Au cœur de notre combat pour une planète vivable se trouve une bataille de l’information, que nous ignorons à nos risques et périls”, affirme l’ONU.

L’ONU n’a aucune autorité constitutionnelle sur le premier amendement. Apprenez-en plus sur Censorship.news .

Les sources :

SlayNews.com

NaturalNews.com

Une réponse

  1. Avatar de Eric Saillard
    Eric Saillard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *