,

L’hommage de Francis Cabrel à ses 3 filles

Posted by

Voici 3 chansons d’amour signées par un auteur qui risque de revenir souvent dans “Is This Love”, et pour de bonnes raisons : Francis Cabrel. C’est sûr qu’il sait poser les mots sur plein de formes d’amours.

Francis Cabrel a toujours su rester discret sur sa vie privée et a toujours su fuir les ragots propres aux magazines people. Mais ce qu’on sait, c’est qu’il a 3 enfants, 3 filles qui ont su lui donner une inspiration quasi sans limites.

Et en 1989, lorsqu’il sort son album “ Sarbacane ” où on retrouve le morceau du même nom, sa première fille Aurélie a déjà 2 ans et demi. “Sarbacane” serait inspiré de la chanson “ Cargo Culte ” de Serge Gainsbourg sur l’album “Melody Nelson“. C’est surtout un hymne à la paternité où Cabrel expose l’émerveillement ressenti à la naissance de sa fille aînée qui parlera à n’importe quel parent. Je note en particulier cette phrase magnifique :

“ Finis les matins paupières en panne ; Lourdes comme les bouteilles de butane ; J’ai presque plus ma tête à moi ; Depuis toi ”

Click here to display content from YouTube.
Learn more in YouTube’s privacy policy.

Tous les mercredis à 16h45 dans On The Road Again sur Classic 21, la radio Rock’n’Pop

Il remet le couvert en 1991 quand naît sa fille Manon qui lui a inspiré ce chef-d’œuvre, avec “Je t’Aimais, Je t’Aime, Je t’Aimerai“. Cette fois-ci, le thème de l’amour éternel est plus évident. Ici, Cabrel cristallise en une chanson magnifique cette émotion forte dédiée à son enfant mais aussi à sa compagne et à l’amour en général. C’est un témoin d’un sentiment fort qu’on espère garder à tout jamais et qui, finalement nous colle à la peau quoi qu’on fasse.

Je t’Aimais, Je t’Aime, Je t’Aimerai” est une déclaration, une promesse qu’on est obligé de tenir, pas parce qu’on voudrait s’en défiler mais justement parce que ce n’est pas possible autrement.

Click here to display content from YouTube.
Learn more in YouTube’s privacy policy.

Bond dans le temps, avec l’album “ Des Roses et des Orties ” en 2008 sur lequel on retrouve “ Mademoiselle l’Aventure ”, autre ambiance. Et pour cause, l’histoire de son 3e enfant est fondamentalement différente. En 2004, Francis Cabrel et son épouse décident d’adopter Thiu, une petite fille de trois mois originaire du Vietnam. Et dans cette chanson, Cabrel s’adresse en fait à la mère biologique de Thiu. Sorte de lettre à une inconnue dont on partage une partie de l’aventure. Si on sait que Cabrel est assez discret sur sa vie, il livre pourtant ici, avec beaucoup de transparence, la façon dont il a vécu l’adoption de Thiu. Une décision mûrement réfléchie, teintée d’une profonde humanité et, encore une fois, d’un amour inconditionnel pour ses enfants. Une façon de démontrer qu’il y a toujours de la place dans un cœur pour toujours plus d’amour.

Click here to display content from YouTube.
Learn more in YouTube’s privacy policy.

Quelles sont les histoires d’amour derrière les plus grands hits du rock ? A qui les artistes déclarent-ils leur flamme ? Quelles histoires compliquées ou mélancoliques se retrouvent dans les ballades les plus attendrissantes de la musique ? Et surtout… Comment éviter de choisir une chanson de rupture pour la danse de son mariage ?

https://www.rtbf.be

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *